Cette technique consiste à incruster de l'or, de l'argent, voire du cuivre dans du fer.

Le Décor est gravé de telle sorte que le sillon soit plus large dans le fond qu'à la surface. le métal d'apport, façonné en fil, épouse la forme du creux par martelage.

Pour réaliser de plus grandes surfaces, on trace des sillons juxtaposés et les fils du métal d'apport sont battus jusqu'à ce qu'ils deviennent jointifs.

La plaque incrustée est ensuite polie et, le plus souvent, brunie au feu pour que les éléments du décor se détachent sur un fond sombre.