Les ornements modèleés au marteau sont caractéristiques de la période médiévale.

Les hauts-fourneaux, alimentés au charbon de bois, fournissaient un fer doux, beaucoup plus ductile que le fer obtenu au charbon de terre et les fèvres du Moyen Age bénéficièrent des qualités du métal.

Ils travaillaient le fer à chaud, le refoulaient, le modèleaient au marteau, puis le reprenaient au ciseau, à la gouge, au pointeau, etc. Il fallait agir vite pour profiter de la chaude, aussi la facture de leurs reuvres est large, le modèle sommaire mais toujours viril.

Ils ont ainsi modèle des têtes humaines, des masques monstrueux, des guivres, tout le bestiaire du Moyen Age et, jusqu'au XVIIIe siècle, les feuillages et les fleurs de lis qui ornent les ferrures et les pentures des portes.